BUPA Architectures, cabinet architecte aux Chartrons, Bordeaux.

Help

Arrow Left : Move Left
Arrow Right : Move Right
Arrow Down : Move Down
Arrow Up : Move Up
 
P : PAUSE

pac-man

Lucio PANEPINTO
2015

Personnage  /  Surnom
- shadow
"blinky"
- speedy
"pinky"
- bashful
"inky"
- pokey
"clyde"
- help -
GitHub - Lucio PANEPINTO - Pac-Man

pac-man

1UP

0

Score

0
- help -

Pôle Social


Biscarrosse

Situation
Terminé
Année
2019
Localisation
Biscarrosse (33)
Maître d'ouvrage
Mairie de Biscarrosse
Surface
1100 m² (SHAB)
Coût
1 800 000 €
Coût au m²
1 636,36 €/m²

Afin de proposer un projet cohérent dans son fonctionnement, son enveloppe globale ainsi que son intégration urbaine, les choix architecturaux ont eu un caractère déterminant dans la faisabilité et la pertinence de la réponse. La proposition place l’intégralité des services accueillant du public au rez-de-chaussée sous la forme de différents pôles afin de favoriser l’accessibilité et la simplicité de gestion entre des espaces publics et privatifs. L’étage, quant à lui, accueille uniquement les services administratifs. Cette concentration des flux publics au rez-de-chaussée a d’abord conduit à clarifier l’enchainement des espaces ainsi que leurs rôles respectifs : le projet génère ainsi deux parvis pour signifier les accès créés. Ces accès conduisent directement à une zone d’attente avec un accueil qui permet de rediriger le public vers le service demandé. En face du parking un « bras » du bâtiment se déploie et définit un creux au fond duquel se trouve l’entrée. Le lieu est clairement identifiable depuis le stationnement, et le cheminement pour accéder à l’accueil est direct. Le long de la rue piétonne, une place publique est nouvellement proposée. Son tracé s’appuie sur une étude des flux piétons du quartier, où la place vient trouver sa ligne génératrice dans l’axe des arcades qui mènent à une place commerciale. 

Le bâtiment, qui se développe sur deux niveaux, vient se dérouler le long de ces nouveaux parvis. Afin de se raccrocher au tissu existant, le bâtiment est continu le long de l’avenue du 14 juillet et vient rattraper les hauteurs des bâtis accolés, comme pour signifier une couture entre ces entités aux volumétries et identités architecturales distinctes. Cette couture se matérialise par une volumétrie épurée, blanche et peu onéreuse, qui participe de fait à l’économie du projet. En effet, si la trame structurelle est rationnelle et économe, le matériau de façade opte lui aussi pour l’économie sans perdre de son élégance. La tôle ondulée laquée blanche habille la façade pour ne laisser à lire que les volumes, les entrées et les espaces publics générés. Afin de conserver une compacité du bâti, dans des objectifs d’économie de moyens tant pour la construction que pour les coûts d’usage et de morphologie urbaine, le projet s’articule autour d’un patio central. Ces apports de lumière au coeur du projet ont été l’occasion de repenser les circulations en leur faisant perdre leur caractère de « couloir sombre » par des dilatations de l’espace au passage à proximité d’espaces d’attente et l’apport d’ensoleillement naturel par le patio.

Un travail simple et efficace sur la signalétique intérieure a été mis en place : chaque service accueillant du public s’identifie par une couleur. Un tracé graphique coloré se développera au sol depuis l’accueil et ce jusqu’à chaque service afin de faciliter l’orientation du public. Les portes de chaque service seront peintes de la couleur qui lui est attribuée.


tous
vidéos
images
plans
projet
chantier
réalisé